Validation des montages d’usinage pour améliorer la fiabilité et la flexibilité de la production

Organisme subventionnaire : CRSNG
Participants : Gilles Bournival, Raynald Hainse, Danny Groleau
Partenaire : Groupe Meloche inc.

L’accroissement de la concurrence mondiale ainsi que la diversité des produits poussent nos entreprises à passer à une production à plus petits lots, d’où la nécessité d’une bonne flexibilité afin de maintenir une bonne efficacité. Dans le secteur de l’usinage, une production à petits lots implique une grande diversité dans les montages pour les pièces qui doivent être usinées par les machines à contrôle numérique (CNC). L’usinage d’un brut de pièce monté dans une CNC, exige le chargement d’un programme très spécifique à cette pièce dans le contrôleur. Il est facile d’imaginer que le nombre de pièces augmente la librairie de programmes qui sera d’autant plus élevée. Or ceci crée une problématique d’assurance que le programme chargé correspond bien au montage approprié de la pièce à usiner dans la CNC. Présentement, cette association est décidée par un opérateur et les techniques de validation ne sont pas toujours fiables, ce qui entraîne parfois des bris importants sur la machine CNC. L’exécution d’un programme qui ne correspond pas au montage provoque des collisions et il en résulte des cassures coûteuses.

Ainsi, une fabrication automatisée et flexible devrait intégrer un système de reconnaissance des montages et être en mesure de faire une association avec le bon programme à utiliser.

L’objectif principal de ce projet est d’explorer des approches qui permettraient la reconnaissance de divers montages de pièces afin de leur attribuer automatiquement le bon programme et de s’assurer que c’est bien ce dernier qui est actif dans le contrôleur de la CNC. Une solution à cette problématique permettrait non seulement d’éviter d’éventuels bris de machines, mais ouvrirait aussi la porte à la possibilité de passer à un système de chargement des CNC entièrement automatisé pour une production flexible (FMS).

Partager cet article :